« Vincent Peillon : "J’ai décidé de ne pas participer au débat d’indignité nationale organisé ce soir sur France 2" | Accueil | Martine Aubry et le PS soutiennent pleinement Vincent Peillon »

15 janvier 2010

Commentaires

Philippe

Oui, bravo Vincent Peyon ! Les socialistes ne sont pas là pour servir la soupe aux sarkosistes, il était bien temps que vous en preniez conscience. Comme il est temps que ces valets de journalistes style Chabot arrètent de vous-et de nous- prendre pour des imbéciles en organisant de pseudos-débats biaisés. Les thèses de Mr Besson méritent d'être combatues par un vrai débat, en face à face, sans artifices ni brosse à reluire, je pense et j'espère que vous pourrez y participer un jour, mais il faudra d'abord balayer les Arlette Chabot et autres journaleux inféodés des espaces médiatiques.

LO

Je ferai court, simplement pour ajouter mon soutien à ceux que vous avez déjà recueillis. L'émission dont je n'ai visionné que le début m'a éccoeurée (comme souvent avec Arlette Chabot). La manipulation est si grossière et si fréquente que personne ne s'en rend plus compte...
DONC BRAVO A VOUS , C ETAIT COURAGEUX !
PS: vous avez gagné ma voix..

Augé Christine

Bravo, je vous soutiens, le courage n'est pas de participer à ce type d'émission à la gloire d'un individu mais d'analyser comme vous le faites, les ressorts de la propagande.

Christine A.

Albert

S'y vas Vincent,

Moi je te dis bravo tout simplement pour le courage dont tu as fait preuve. "L'identité nationale"... , c'est sérieux, c'est noble, c'est l'ouverture, l'acceptation de l'autre dans sa diversité, sa différence et tant d'autres choses encore.
La réduire à une question de pratiques religieuses (toutes confondues), de tenue vestimentaire (toutes tenues confondues également)c'est appauvrir un débat dans lequel les discriminants et les excluants s'y retrouvent pleinement. Ton absence sur le plateau fait parler et réagir d'autant plus que si tu t'y étais rendus.Elle contribue à éveillé tout un peuple en train de se laisser endormir et anesthésier à petit feu sur un thème identitaire nationaliste contribuant à élever des murs entre les gens plutot que de les abattre. Bravo pour ton électrochoc.
Albert

Bruno PEZET

Merci Vincent, je suis l'un de tes supporters car comme l'a dit le brillant Manuel VALLS, tu es l'un des plus inteligents du PS. Et je suis un brin élitiste.Et puis si c'est lui qui le dit, on peut le croire !! Bref, je suis ravi que Martine t'aie soutenu. Au fait, si tu deviens le lieutenant de quelqu'un, ne te trompes pas à ce point la prochaine fois.D 'ailleurs tu devrais avoir plus d'ambitions. Ce "coup" en est certainement le signe. Et c'est aussi pour ça que je l'approuve. Bravo donc et bon courage pour la suite.

Cécile

Monsieur Peillon,

Que vous ayez choisi de ne pas cautionner un débat scélérat, je ne peux qu'approuver et vous en féliciter. Par contre, la forme était, à mon avis, malvenue.
Mais, on peut toujours trouver à redire sur la forme de toute action. Le fait est que vous avez agi et tout le monde ne peut en dire autant.
Quoiqu'il en soit, tout accroc porté à la "bien-pensance" sarkozienne est un espoir de plus pour un changement de politique.

Merci

Erasme

Je ne suis pas d'accord avec vous Mr Peillon,
Il FAUT débattre en toutes circonstances, dès lors que l'égalité du temps de parole est respectée. C'est l'attente des électeurs et donc le devoir de ceux qu'ils ont élus. Nous avons besoin d'arguments exposés publiquement pour défendre la laicité, expliquer que la burqa n'est pas compatible avec le statut de la femme dans la république, proposer un service civil ambitieux tourné vers la solidarité ... etc, etc. Auriez-vous peur de ne pas pouvoir contredire Marine Le Pen, alors que pourtant vous auriez parlé après elle ? Je suis très déçu

Dominique Boullé

Piégé ou pas. Refuser de participer à une confrontation est une grave erreur dont l'auteur de cette pirouette médiatique en mesurera malheureusement les conséquences désastreuses dans quelques mois. C'est malheureusement une démonstration de l'incapacité chronique des leaders du parti socialiste à communiquer avec la France réelle. De plus reconnaitre en plus qu'il y avait préméditation infantilise la démarche. Répondre à un "piège" par un autre "piège", c'est appliquer le principe du talion, et dans une république démocratique cette attitude revele une manière de pensée archaïque.
Je ne vous félicite pas Mr Peillon, vous venez de torpiller votre parti sans que l'UMP aie eu besoin de lever le petit doigt, le tout avec l'accord de ses instances dirigeantes, ce qui est un comble.

Marc

Bonjour Vincent,
Je ne sais que penser de ta stratégie. Cette émission, il est vrai, est indigne et manipulatrice, comme beaucoup d'émission soi- disant politique. Et on ne devrait pas accepter de se laisser manipuler ainsi. Quand je dis on, je pense "le P.S."
Je suis militant actif, depuis 2007. Depuis le dernier congrès, je pris des responsabilités dans les instances du parti, au niveau local et fédéral, ainsi que comme élu dans ma petite commune et au niveau intercommunataire. Je suis aussi assez actif dans la vie associative et syndicale. Je tiens à dire que je le fais à titre bénévole.
Je fais partie de ces personnes qui pensent encore que cela vaut le coup de se bouger pour les autres.
Seulement voilà, je suis déçu des pratiques des petites ambitions.
J'aimerais beaucoup que nous jouions collectif. Ton acte aura eu plus de la gueule si cela avait été porté par le P.S.
Pourquoi continuons-nous à subir le tempo de la droite. Ils tiennent pour encore plus de 2 ans les rennes de notre république. C’est à eux de gouverner ! Opposons-nous, d’accord. Mais ,cessons de subir la tentation du micro idiot et ravageur, à chaque fois qu’un journaliste le tend pour jouer avec nous et nous ridiculiser. C’est marrant 5 minutes, mais au-delà cela devient pathétique. Et je ne considère pas, comme bien d’autres, que le 1er devoir d’un responsable politique du P.S. soit de postillonner dans le micro.
Nous devons marquer notre différence de façon constructive.
Nous avons à préparer l’alternance qui sera compliquée, vu l’ardoise économique, sociale et politique que va nous laisser la droite. Nous avons à rassembler autour de nous ou à nous joindre à un mouvement rassembleur ( il ne faudrait pas exclure cette possibilité ) qui nous donne la force de pouvoir construire une alternative à ce désastre annoncé. Ce ne sera pas facile, cela risque même d’être très compliqué. Mais cela doit se construire dès aujourd’hui. Je trouve intéressant ta démarche d’ouverture actuelle. J’espère qu’elle est sincère. Si elle l’est et que tu as comme ambition de rassembler, même au P.S., alors je te suis. Pour autant, je ne suis pas un mouton. Si j’ai l’impression que tu joue perso, je n’aurais pas le temps de jouer aux apparatchiks.


Dede

Même si je trouve votre justification un peu bancale, il est bien que quelqu'un leur ait mis dans le cul à ces rédacteurs en chef et présentateurs TV prétentieux qui pensent détenir le pouvoir et la vérité parce qu'ils sont LES MEDIAS.

xavier

Bonjour,
Je pense que refuser un débat n'est jamais bon. Si vous pensiez ce "débat" indigne, vous auriez pu au moins vous présenter à l'émission, au moins par courtoisie et par respect des électeurs de gauche, et y exprimer votre opinion. Beaucoup d'électeurs comptaient sur votre présence et ne pas annoncer assez tôt votre absence est quelque part un manque de considération envers celles et ceux qui vous soutiennent. Je trouve cela dommage. Vous avez donné l'impression de ne pas pouvoir apporter de réponses concrètes (j'espère que ce n'était qu'une impression)
Cordialement

Marcelline

Je pense que Vincent Peillon a eu raison et j'ajoute qu'il y a longtemps qu'un membre du PS ne m'avait fait autant plaisir.
La palabre interminable sous prétexte de paraître démocrate avec des gens qui n'ont aucun respect de l'échange, de la parole donnée, de la démocratie est de plus en plus contre-productive. A terme, nous, français, nous nous sentons dans un ventre mou où nous ne savons plus qui est qui. Lang, Rocard, Kouchner, Attali, Strauss-Khan et les autres. De temps en temps, un Peillon, ça fait du bien !

François G.

Vraiment, j'ai écouté cette émission convenue, espèrant y trouver quelques envolées philosophiques...Rien de tout cela, de la guéguerre d'avant guerre ! Il faut parfois savoir refuser de croquer la pomme. Félicitation Vincent.

cochard

cher monsieur ,vos idées sont tout à fait respectables meme si je ne les partage pas ;je pense qu'il aurait été plus judicieux de venir malgré tout à l'émission et expliquer les raisons de votre non participation au débat ,style "messieurs les censeurs ,bonsoir" ,de clavel, puis quitter le plateau ensuite

Olivier ROCAT

Bonjour, je ne suis ni de droite, ni de gauche, ni centriste.

Pour moi, et me concernant personnellement, cette invitation qui vous était faîte devait permettre non seulement de connaître le point de vue de votre parti, mais surtout votre avis personnel à VOUS. Ce que vous ressentiez au fond de vous sur ce sujet.

Je n'ai pas suivi tellement l'émission(je regardais sans écouter, car entre Besson et Le Pen, ça donne pas forcément envie), mais quand j'ai entendu que vous aviez refusé l'invitation mais qu'en plus, pour vous cela était un piège...

C'est un piège quand vous savez que l'émission est de base dirigée contre vos idéaux, et qui ne vous laisse à aucun moment la possibilité de vous exprimer, de dire votre point de vue.

Alors savoir par la suite, qu'en plus cette "opération" était calculé par avance... avec l'aval de la représentante officielle du parti...

Vous représentiez le PS. Actuellement pour moi et pour beaucoup de français le PS est mort à cause de ses éléphants qui se pavanent. Et bien à mes yeux, et je le pense aux yeux des français, le PS a perdu TOUTE CRÉDIBILITÉ.

Je suis catalan et représenté pour ma région par un membre du PS non choisi, qui dit de lui même que ceux qui votent pour lui sont des cons[et en particulier tout les catalans sont des cons](faute de mieux, on vote pour le moins pire)... Pour ceux qui n'auraient pas compris je parle de Frêche...

Je pourrais écrire pendant de nombreuses lignes, mais à mes yeux, le PS est définitivement mort. Vous aviez la possibilité de vous exprimer en représentant votre parti, vous avez choisi de vous défiler, et qui plus est de demander la démission de gens qui vous permettaient de vous exprimer en tant que représentant du PS.

Même si sur ce point là en particulier je n'étais pas du tout d'accord avec vous(droit de vote locaux pour les étrangers), j'attendais VOS arguments. Pourquoi est-ce qu'on devrait le leur autoriser?

Quels sont pour le PS, les points positifs... et les points négatifs!

Car il y a toujours des points négatifs sur n'importe quels sujets.
Et c'est sur ce point là que tout les partis sont déficitaires.
Reconnaître les points négatifs et la manière dont les gérer.

Aucun parti ne les reconnait. Pour chacun, il n'y a que des points positifs et chacuns campent sur ses positions.

A chaque actions, c'est conséquences, et en parler et les envisager fait avancer les choses.

Je n'étais jamais venu sur votre blog, et je n'y reviendrais peut être jamais ;et c'est même la première fois que j'interviens de la sorte, mais si ce que je dis ici, peut permettre de vous faire réagir et non pas seulement vous, mais votre parti entier, alors mon intervention n'aura pas servi à rien.

Je suis à 100% impartial, je veux savoir les tenants et les aboutissants de chacun, et les conséquences que cela entraineraient(positives ET négatives, afin de me forger ma propre opinion et de choisir le moins pire).

Juste au cas où, pour avoir donner avoir donner mon opinion, je suis un jeune de 25 ans, diplômé technicien supérieur réseaux et télecom.

PS: D'un autre côté même si ce n'est vraiment pas l'exemple à suivre vis à vis des idéaux, quand je vois aux Etats-Unis, Mme Palin, qui dès maintenant commence à faire front, à exprimer son opinion et celle de son parti sur le moindre sujet, et ce publiquement(sans parler du livre), mais sur le fait d'exprimer simplement son opinion... C'est ce qui manque à votre parti... du dynamisme... même si les recours à la CMP(à nouveau pour ceux qui ne comprendraient pas la Commission Mixte Paritaire), font parler de vous(sans parler du conseil des sages, ça c'est une autre histoire).

Du point de vue d'un simple français... ça parait comme votre ultime recours, votre dernière chance et espoir de faire exprimer votre point de vue.

En clair, c'est presque pathétique...

Cordialement.
Le_PoUnT, où celui qui aura emmerdé la SACEM avec Paul Muhadib.

steph

Bonjour,
ayant trouvé à plusieurs reprises l' émission d'Arlette Chabot plus proche de la propagande que du journalisme, j'approuve d'autant plus votre attitude. Ce débat sur l'identité nationale me choque tant je trouve l'association de ces deux mots pernicieuse. Les crises économiques sont de bons terreaux pour les mouvement d'extrême droite et il y a dans ce pays une remonté de vieux relents fasciste.

Melenc

Franchement, je tombe des nues. Attitude incompréhensible de votre part. Immense déception. Je ne vous trouve pas la moindre circonstance atténuante...

Claudi

Franchement à regarder de plus près ce débat, ont ils vraiment parlé d'dentité nationale ou on a plutot assisté à une guéguerre entre deux camps qui faisaient campagnes pour les régionales. En tant que Francais je me suis senti insulté par ce débat sans fondement. A entendre Marine Le Pen la seule pensé de l'idendité nationale nous fait, nous francais frémir de peur sous une couette.

Comment peut on etre la patrie "des droits de l'homme" et oser pauser une telle question à conotationn raciale et xénophobe aux français ou étrangers qui vivent dans notre pays.

Bien déçu par la droite cher Mr je passe féliciter ce moment de courage que vous avez eu car le media est une arme et vous avez su vous en servir.

Ne vous justifier pas pour cela car contrairement à ceux que pense notre chere Marine le Pen nous francais ne sommes pas si bete. Et je n'ai pas l'air de peser 1 gramme.

David

M PEILLON :

Si on vous taxe de lâcheté, merci de rappeler à nos "amis" de droite qui vous taxe de tout les mots que M. CHIRAC a en son temps refusé de débattre avec Monsieur LE PEN au second tour de la Présidentielle...on a la mémoire courte à droite, Monsieur CHIRAC était donc lâche aussi ? Boomerang ... Encore merci d'avoir tiré la sonnette d'alarme.

lilah

Bravo!! oui! bravo!! Si vous aviez juste dit non en protestant personne ne vous aurais entendu et ils auraient trouver une autre caution à leur debat! Le moyen manque peut etre de la fameuse "elegance" dont tout les politiques se targuent mais au moins c'est efficace et cela permet de lancer le débat.. C'était courageux en sachant que vous alliez subir les foudres des bien pensants..
Une seule erreur mais hélas de taille: vous n'auriez pas du demander la tête de Mme chabot...Mauvaise très mauvaise idée..

de Paris

Bizarrement la proportion de commentaires positifs versus commentaires désobligeants n'est pas la même sur votre blog que sur plusieurs sites d'informations où l'on peut aussi s'exprimer...

Personnellement je n'attends pas que ce commentaire soit publié mais juste qu'il soit lu par vous même, si tant est que l'avis de vos électeurs et de ceux que vous êtes censé représenter vous intéresse...

Quelle déception! Vous avez fait là à mon sens une grave erreur, qui je l'espère sincèrement, de part la gravité de votre geste, vous portera préjudice.

On ne peut pas être Représentant politique, exiger les débats, se narguer de faire parti de ceux qui souhaitent que les choses changent au parti socialiste en construisant un vrai programme avec de vraies idées (pour une fois), et ne pas vouloir venir en exposer une partie devant les français qui vous attendaient...

Dommage vos idées sur l'immigration auraient sans doute pu redresser le débat qui était somme toute nullissime puisque le débat était inexistant mais seulement du fait des deux protagonistes.

Votre devise serait-elle devenue: "Courage... fuyons!".

Et en plus accuser Arlette Chabot de vous avoir manipulé, une personne de taille, dont tout le monde connaît l'intégrité, ainsi qu'une équipe de journalistes du service publique, pour mieux faire passer la chose... c'est une honte.

Par ailleurs, en demandant la démission du président de France Télévision ainsi que d'Arlette Chabot, vous avez employé là la même méthode, tant critiquée par votre parti, que Nicolas Sarkozy, lors d'un de ses derniers passages sur France 3.

Comme beaucoup, je n'ai pas la mémoire courte.
Bon courage à vous, les jours prochains risquent d'être difficiles...

Fil Vert

Oui, tu as fait ton témoignage par ta propre conscience !

Fil vert
"Construire au fil de sa conscience"

http://filvert.blog.leonde.fr

SC

Bonjour,

Finalement vous avez utilisez les médias pour faire votre coup médiatique à l'image de ce que fait SARKOZY. Vous n'avez pas fait avancer le débat ni même tenter de faire entendre votre voix. Vous avez simplement chercher à faire parler de vous... C'est réussi mais ceux qui attendent désespérement qu'une idée jaillisse du parti socialiste en sont pour leur frais.

marie-luce caquineau

Merci d'avoir le courage et la force d'essayer d'enrayer la grande messe médiatique ; d'avoir fait face sur le plateau du journal de Canal+, à ces contradicteurs arrogants qui pensent détenir les clefs du "débat démocratique". Dans tous les discours pipés des responsables de l'état, qui ne sont que mensonges et promesses non tenus et vite oubliées, votre clash donne une bouffee d'espoir...à moins que les médias ne l'enterrent avec une nouvelle maladie de J. H.

jacky

Désolée ,je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette stratégie de 'l'évitement'...j'aurais préféré voir un plaidoyer combatif sur les travers du système tv , la nullité du débat... ou bien ,éventuellement, la lecture d'un communiqué savant résumant les positions du PS ,qui par ailleurs n'a pas souvent l'honneur d'être invité à un débat...cela ressemble fort à une occasion manquée...Décevant.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

AGENDA

Organisations

  • Site officiel du Parlement européen
    Parti Socialiste Européen (PSE)
    Groupe socialiste au Parlement européen